Portrait du mois

 

OCTOBRE 2019


Virginie Galent, Responsable Développement RH, Groupe Signaux Girod

Présidente du Groupe GARF LYON CHALLENGE

 

IMGEn tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

 

Groupe Signaux Girod : périmètre national – multi sites 700 collaborateurs, convention Métallurgie et TP.

  • Pilotage Politique Formation, de l'évaluation des besoins à la consolidation des budgets et à la présentation aux IRP (9 plans de développement des compétences)
  • Reporting de l'activité et optimisation des financements (Constructys-OPCAIM)
  • Ingénieries : création modules métiers & parcours d’intégration, gestion de l'organisme de formation interne    
  • Gestion Politique Alternance : partenariats Écoles, TA, recrutement, gestion des contrats…
  • Conseil aux collaborateurs projets individuels (CPF, CBC, projet de reconversion...) 
  • Animation & suivi Campagne entretiens annuels et professionnels
  • Préparation et animation des people review
  • Suivi qualitatif : normes ISO 9001, rapport RSE, BDU.

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?

Après un Master II Professionnel Ressources Humaines à l'IGS, j’ai effectué un stage de fin d'étude de 6 mois au sein du Groupe Adecco en tant que Chargée de missions RH qui portait principalement sur :

  • Déploiement GPEC : cartographie des emplois, fiches emplois & référentiel des emplois 
  • Communication RH : rédaction livret d’accueil et création d’un espace intranet
  • Participation au déploiement du plan de formation
  • Participation au process de recrutement : tri de CV, présélection, entretiens…

A l'issue de mon stage, j'ai eu l'opportunité d'être embauché, toujours au sein du Groupe Adecco, en tant que Chargée de mission RH avec une thématique principale la formation professionnelle.

Ce qui m’a permis un an plus tard de prétendre au poste de RF avec un périmètre élargi de 1200 personnes.

 

 

Quelle a été votre évolution pour devenir Présidente ?

J'ai actuellement 7 ans d'ancienneté au sein du Garf et je suis Présidente depuis presque 4 ans après avoir remplacé Sylvain Martinet avec qui j'avais notamment collaboré sur un projet de DIF partagé à l’époque.


Que vous apporte le Garf ?

Les éléments principaux que le GARF m'apporte sont :

  • Un réseau de professionnels du milieu de la formation
  • Une veille juridique
  • Des échanges de pratiques entre pairs
  • De sortir de mon quotidien


Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?

En début d'année, nous faisons une réunion de brainstorming où chaque adhérent fait part d'un thème d’actualité, d'un projet d’entreprise et d'un thème d'intérêt personnel. Puis chaque adhérent vote pour 5 thèmes qu'il l'intéresse et la majorité l'emporte.

 

 

Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l’année ?

Nous proposons 10 rencontres à l'année, chaque deuxième vendredi de chaque mois et un déjeuner estivale en juillet. Puis nous participons à des conférences et réunions d’information juridiques dès que l'occasion se présente.

 

 

SEPTEMBRE 2019


Claire Faure,

Président du Groupe GARF Provence

 

IMGQuel poste occupez vous ?

Senior Manager, Learning & Leadership Development Europe chez Coca Cola European Partners, plus de 24 000 salariés répartis sur 9 pays d’Europe Occidentale. 

Je travaille de chez moi près d’Aix en Provence quand je ne suis pas en déplacement.

 

 

 

En tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

Dans l'équipe « Talent » centrale, je suis en charge du développement des compétences individuelles.

Je conçois les solutions de développement qui sont ensuite déployées localement.

français ou du micro Learning, accessibles sur notre plateforme d’apprentissage.

Le métier a évolué, porté par l'évolution technologique. Le digital est incontournable et j'ai dû développer des compétences nouvelles pour rester dans la course.

J'ai la chance d’évoluer dans un environnement international avec des cultures assez différentes. Cette diversité est selon moi un trésor, car elle incite à se questionner en permanence sur soi-même, sa communication, ses pratiques.

A ce propos, le terme anglais « Learning and Development » me semble plus approprié que le mot Formation que je trouve connoté : formation proche de formatage ? Aider à Apprendre et à développer, c'est plutôt cela ma mission.

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?

Après une École de Commerce, j'ai démarré ma carrière dans l'encadrement d'équipes de vente et de techniciens. J'ai appris de ces expériences le sens du service client et adoré le travail d’équipe. Une vraie aventure professionnelle et humaine.

Vers 40 ans, je me suis orientée vers la Formation (dans la même entreprise), après un bilan de compétences (merci le DIF) et un Congé Individuel de Formation (merci le Fongecif) pour un Master 2 Responsable de Formation. J'avais besoin d'assoir mes connaissances théoriques sur l'apprentissage des adultes. J'ai énormément appris.   L'Université était déjà partenaire du Garf. J'ai assisté à une des réunions où les étudiants étaient invités. Je n'ai plus quitté le groupe depuis 2009…

 

 

Quelle a été votre évolution pour devenir Présidente ?

J’ai tout de suite adhéré à l’approche de co développement. J'ai souhaité m'impliquer dans l’animation bénévole du groupe comme membre du bureau puis, quand l'ancien président m'a proposé de lui succéder, j'ai accepté, malgré mon agenda chargé et mes fréquents déplacements.

 


Que vous apporte le Garf ?

C’est ma bulle d'oxygène ! Le Garf, c'est un réseau de professionnels engagés, qui, comme moi, sont passionnés par leurs métiers. Nous nous développons, ensemble. Nous mettons en pratique ce que nous prônons dans nos organisations, dans une ambiance conviviale où règne la bienveillance.

Aujourd'hui, tout va très vite, alors pour être à la page, rien de mieux que d'échanger avec des pairs.

Sur les réseaux sociaux, sur Internet, on peut trouver énormément d’information. Mais rien ne vaut le partage, et ça c'est une valeur du Garf.

 


Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?

Chaque année, nous décidons en commun des thèmes de l'année suivante. Les adhérents se positionnent pour préparer en mode projet la rencontre qui dure une journée, avec de la théorie et bien sûr de la pratique. Le bureau local coordonne et organise les évènements.

Et puis, il y a les évènements avec nos partenaires comme Aix Marseille Université, Kedge Business School , le CNAM ou le Forum des Réseaux de l'Entreprise, ou encore les Dirigeants Commerciaux de France.

La musique comme détour pédagogique, l'AFEST, les Soft Skills, une immersion chez les pompiers, le Design Thinking, le Personal Branding , la Block Chain, l’innovation pédagogique, la loi Avenir Professionnel,  les Nouvelles formes de Leadership sont les thèmes de 2019.

 

Je suis très fière de ce qu'est le groupe Provence aujourd’hui et je nous souhaite de continuer encore longtemps.

Je souhaite que partout en France, chaque « Garfiste » soit acteur du développement de notre belle association.

 

 

JUIN 2019


Olivier Nicolas,

Responsable Formation, MANITOU Group

Président du Groupe GARF Atlantique

 

IMGQuel a été votre parcours ?

J'ai intégré le service de RH du Groupe Manitou il y a 22 ans en tant que Gestionnaire Paie. Après 7 années, j'ai souhaité changer de métier et ai pu profiter d'une mobilité interne pour le poste de Chargé de Formation. N'ayant pas de réelle connaissance dans ce domaine, j’ai appris sur le « terrain » et en me formant ! Cela a été un vrai challenge et par conséquent j’ai rapidement pris goût à la FPC. Fin 2015, fort de mon expertise et de ma persévérance, je suis devenu Responsable Formation.

Je manage aujourd'hui une équipe de 4 personnes. Mon service gère le Plan de Développement des Compétences de nos 2300 collaborateurs français ainsi que notre plateforme digitale (e-learning) sur un périmètre international.

 

 

Pourquoi avez-vous adhéré au GARF ?

Je suis arrivé en remplacement de mon ancien DRH début 2009. Cette première participation a été une révélation pour moi et je n'ai plus laissé ma place ! Je suis donc très rapidement devenu adhérent au nom de Manitou. Laurence Pinson, Présidente du Groupe Atalntique cette année-là et l'ensemble des Garfistes m’ont très vite intégré. Au vu de la richesse des échanges, ce Groupe a été comme une évidence dans mon parcours professionnel.

Fin 2016, le Groupe s’est retrouvé sans présidence et il était pour moi inimaginable que le GARF Atlantique s'éteigne ainsi. Alors, après un vote, je suis devenu le Président de ce Groupe avec l'idée de faire perdurer cette belle association qui nous apporte à tous énormément.

Depuis 3 ans, avec les membres actifs du Bureau, Valérie Suarez (IMA Technologies) et Aurélie Lacroix (SODEBO), nous avons fait le choix de ne pas conserver les représentants d’OF. Cela a permis de renforcer nos liens entre Garfistes et d'avoir un Groupe en phase avec ses attentes.

 

 

Que vous apporte le Garf ?

Le GARF a tout d'abord été un élément essentiel dans mon évolution professionnelle. Au travers des ateliers, des réunions, du partage de pratiques, il m'a apporté une vraie expertise et une réelle ouverture d'esprit sur le monde de la FPC. Fort de ces acquis, cela m'a mis en confiance et a été un des facteurs qui m'a permis d’évoluer vers la fonction de RF.

Aujourd’hui, grâce à un réseau de plus de 35 adhérents, le GARF Atlantique continue à m’enrichir autant professionnellement que personnellement. C'est un moment privilégié que je suis ravi de partager avec les Garfistes car je sais que chaque matinale nous fera grandir un peu plus !

 

J’essaye autant que possible d’assister à toutes les assemblées du GARF National et d’être un relais auprès de mon Groupe en région. Après une période difficile pour le GARF, il est plus qu’important de garder le lien, de donner du sens à notre réseau et de soutenir notre Président Sylvain Humeau ainsi que tous les bénévoles oeuvrant pour notre association.

 

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes du groupe Atlantique ?

Nos thématiques sont généralement choisies en décembre pour l'année à venir. Chacun peut exprimer ses souhaits. Un simple vote à main levée permet de valider les thèmes. Les dates sont ensuite proposées afin que le planning puisse correspondre à une majorité de Garfistes.

 


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l'année ?

Nous avons l'habitude de nous réunir 5 fois par an, 4 matinées (vendredi) et 1 journée avant les congés d'été. Nos ateliers sont basés sur l'échange de pratiques, de témoignages professionnels, de partage d'expériences ... l'idée est vraiment qu'il y ait une bonne interactivité entre pairs. Selon les thématiques nous accueillons des intervenants ou co-animons. Nos réunions se déroulent dans nos entreprises respectives, cela est parfois l'occasion de visiter des sites industriels, de découvrir de nouveaux espaces de travail…

Notre journée annuelle est généralement consacrée à l’ouverture de nos chakras ! C’est l'occasion pour nous de découvrir de nouveaux modes d’apprentissages, des pédagogies innovantes, de nouveaux lieux ou bien des thématiques très ludiques.

Nous nous adaptons aussi à l'actualité de chacun. Ce fut le cas en Mai dernier où nous avons organisé une 6ème réunion autour du Bilan d’Étape à 6 mois. Ce fut une nouvelle occasion de nous retrouver.

Pour faire vivre et organiser nos matinales, nous nous réunissons plusieurs fois dans l’année avec le bureau pour des réunions préparatoires. Ce sont également des moments clés pour la dynamique de notre Groupe.

 

 

MAI 2019


Sylvain THOMAS,

Responsable formation groupe, Sanef groupe

Président du Groupe GARF Champagne Ardenne

 

 

imgQuel a été votre parcours ?

Je suis devenu responsable formation et communication interne en 1998 suite au départ en retraite du responsable formation et sécurité.

Ce poste fait suite à une mobilité géographique, après 5 ans consacré à l'assistanat dans la gestion du personnel.

Mon périmètre ne concernait au départ que la région Est correspondant à mon établissement de rattachement.

Aujourd'hui je coordonne l'action formation pour notre groupe riche de 2.700 collaborateurs.

 

 

Pourquoi avez-vous adhérez au GARF ?

Mon adhésion au GARF est toute récente, elle remonte à l’année dernière tout comme l'ensemble de mon groupe.

Celui-ci fonctionnait déjà sous l'égide du GIP ARIFOR, financé par l'État et la Région Champagne Ardenne, et affilié au réseau des CARIF.

J'en étais l'animateur, sans formalisme, fonction que je continue à exercer sous la bienveillance de mon groupe.

Du reste, celui-ci me connaît plus sous mon propre surnom de « camarade président » (emprunté au cinéma…) et qui sied mieux à la réalité de mon action !!

 

Que vous apporte le Garf ?

Le GARF est d'abord la structure sur laquelle nous pouvons continuer du sens à notre groupe suite au démantèlement de l'ARIFOR.

Nous pouvions également nous rapprocher et élargir notre vision de la formation par la force de son réseau et ne plus fonctionner en vase clos.

Notre prochaine étape va être de nouer des liens plus étroits avec nos homologues des autres régions pour enrichir et diversifier nos approches.

Se tenir informé est également important surtout en cette période ‘chahutée’. Aussi, l'apport d’actus du GARF est primordiale.

Enfin, le fait d’appartenir à un réseau de professionnels qui partagent une même vision est aussi garant de la qualité et de la pertinence des informations échangées.

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes du groupe Champagne Ardenne ?

4 rencontres sont planifiées, en général sur février, avril, juin et septembre.

Nous fonctionnons en mode journée, ce qui nous permet de moduler parfois la journée en sous-thèmes.

Une 5è sous format réduit peut être décidé pour la mi-décembre.


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l'année ?

Le planning est défini d'un commun accord entre nous en fin d'année.

Nous établissons l'inventaire des thèmes souhaités en définissant bien les attentes de chacun, pour ne pas oublier le moment venu ce qui était recherché.

La priorité est établie de manière naturelle au bénéfice des voix reçues. D'ailleurs, et souvent elles se recoupent.

En cours d'année, nous pouvons encore ajuster et intervertir les thèmes en fonction des événements.

 

 

AVRIL 2019


Sylvain Humeau,

Président du GARF

 

S.HUMEAUQuel a été votre parcours ?

De formation ingénieur en environnement industriel, je me suis rapidement orienté vers la formation professionnelle en débutant en tant que formateur, sur un BEP industrie chimique et traitement des eaux (contexte d’insertion sociale de jeunes). Au bout de 3 ans, j'ai rejoint le Campus National de Veolia. Pendant les 10 années passées chez Veolia, j'ai assuré différentes fonctions : formateur métier, chargé de formation (ingénierie de formations initiales et continues) et responsable formation Veolia Propreté.

En 2007 J'ai quitté Veolia pour rejoindre SUEZ, en tant que Directeur formation de la filiale spécialisée dans le traitement des déchets (anciennement  SITA). J'y suis resté 4,5 ans, avant de rejoindre le siège de GDF-SUEZ (devenu depuis ENGIE), à la tête du centre d'expertise SynerFORM (organisme de formation spécialisé dans l'achat de formation mutualisé et dans le conseil en ingénierie et veille réglementaire). Après plus de 7 ans à la direction de ce service, j'ai décidé de me lancer dans l'entreprenariat, en créant AKENE Consulting (depuis mai 2018). J'ai également crée avec un associé, T4All, une société spécialisée dans les outils de gestion de la formation.

 

 

Pourquoi avez-vous adhérez au GARF ?

Je suis adhérent au GARF depuis 10 ans, au sein du groupe Paris Challenge.

Entre 2014 et 2017, j'ai rejoint le bureau national en tant que secrétaire général. Depuis 2017, je suis le président de cette belle association.

C'est un extraordinaire moyen d’échanger nos pratiques, de constituer un réseau de pairs et de faire de belles rencontres. Bref, c'est un laboratoire ou on apprend constamment , avec beaucoup de plaisir.

 

 

Comment sont définis le planning et l’arbitrage des thèmes du groupe Paris Challenge ?

Dernière réunion en fin d’année (décembre) : bilan de l’année et programmation des réunions de l’année à venir.

Le choix est collaboratif. On fait un brainstorming et chacun peut proposer 1 ou plusieurs idées de réunions. On fait des regroupements si besoin et ensuite on vote les thématiques. Pour finir, on se réparti l’organisation des réunions entre les membres (lieu d’accueil, intervenants à contacter …).


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l’année ?

10 réunions pour les groupes parisiens et généralement 5-6 pour ceux en région.

 

 
Dernière modification : 07/10/2019