Portrait du mois

 

JANVIER 2020


Thierry HENRY,

Président du Groupe GARF Bretagne

 

 

Quel poste occupez-vous ?

Chargé de formation et développement des compétences

Entreprise :  Néotoa, 250 salariés en 2019 gèrent 20 000 Logements locatifs en Ille et Vilaine

 

En tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

 

Placé sous la responsabilité de la Responsable Ressources Humaines, au sein d'un pôle de 5 personnes permanentes, mes missions consistent à :

  • Élaborer et mettre en oeuvre la politique formation de Néotoa.
  • Animer une équipe de formateurs internes
  • Piloter la procédure d'intégration pour les nouveaux recrutés
  • Gérer les contrats d'alternance, en lien avec les écoles et les managers.
  • Réaliser des entretiens conseils auprès des salariés

 

Les projets de formation pour les années à venir sont placés sous le signe de la « compétence » ; du parcours d'intégration à la mise en place d'un accord Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels, en mobilisant les dispositifs éligibles à notre entreprise notamment depuis la loi « liberté de choisir son avenir professionnel ».

Par ailleurs, depuis 2019 je constate une augmentation des demandes de conseil de la part des collègues et la mise à disposition de l'application CPF pose maintenant des questions quant au cofinancement du coût pédagogique, à la prise en charge de la rémunération et des frais annexes. Les réponses à ces questions doivent être pensées et rentrer dans une stratégie plus globale de la gestion des compétences de l'entreprise.

Enfin, pas besoin d'être devin pour comprendre que les aides des entreprises de moins de 50 salariés n'étant plus ce qu'elles étaient, comme tous les Responsables Formation, je dois prendre mon bâton de pèlerin pour relever ces nouveaux défis et permettre à l'entreprise de continuer à préparer les collaborateurs pour les emplois de demain tout en les accompagnant dans la réalisation de leur projet professionnel.

 

Le responsable formation va plus que jamais devoir être agile, créatif et agir comme un facilitateur au sein de son organisation, mais aussi dans les réseaux sociaux et professionnels. Et le Garf est une excellente « pépinière » pour s'épanouir professionnellement et personnellement.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

Après l'obtention d'un DUT GEA option « personnel » en 1984, j'ai commencé comme assistant RH, en 1989, chez Néotoa, un bailleur social départemental qui s'appelait alors « OPAC 35 ». Ma mission était de structurer une activité formation destinée à accompagner la transformation d'un établissement administratif en Établissement à Caractère Industriel et Commercial. Pour l'organisme, c’est l'époque des premiers plans triennaux, de la gestion des obligations financières liées aux dépenses de formation et de la déclaration 2483…

 

Aujourd'hui, mon bulletin de paie porte le même n° de Siret et pourtant j'ai l'impression d'avoir changé d’entreprise. Changement d'identité, nouveau nom, Néotoa s'est substitué à Habitat 35 en 2014. Cette nouvelle identité vient renforcer sa mission d'intérêt général et répondre toujours mieux aux attentes de ses clients et de ses salariés.

 

Étant en charge de la formation et du développement des compétences, je suis fier de participer à cette évolution et d'oeuvrer au quotidien pour anticiper, accompagner la stratégie de l'entreprise et permettre à chaque collaborateur de se développer. J'ai la chance de « grandir » en contribuant à la réalisation des projets de l'entreprise, en acquérant de nouvelles compétences (DU Gestion de la Formation et des Ressources Humaines en 1994, un titre de Responsable Ingénierie de Formation (RIF) en 2011 et en vivant de nombreuses expériences partagées dans les réseaux et grâce à la formation continue. Et j'ai bien l'intention de continuer à apprendre !

 

 

Comment conjuguez-vous vos missions et votre engagement GARF ?

 

J'ai pris l'initiative de rejoindre le groupe Garf Bretagne en 2012, fraîchement diplômé par le CESI, mon titre de RIF dans la poche. C'est à cette époque que j'ai compris qu'un Responsable de Formation devait se nourrir de l'expérience de ses pairs et que je devais sortir de l'entreprise. J'ai trouvé très vite ma place dans ce groupe bienveillant, ouvert, respectueux de chacun et au sein duquel on peut rencontrer des gens qui nous comprennent et dans lequel j'avais moi aussi des choses à apporter. Fin 2017, le groupe m'a offert la présidence (que j'ai reçu comme un cadeau) et j'ai à coeur de continuer à oeuvrer avec un management participatif pour que chacun se sente accueilli, écouté, accompagné et nourri par tous les sujets professionnels proposés et traités par les adhérents. Le groupe est composé de 25 membres actifs et nos rencontres sont programmées à raison de 5 journées par an. Nous sommes accueillis chaque fois dans les locaux d'un adhérent différent sur le territoire de la Bretagne (de Brest à Rennes). Nous avons suivi l'actualité de la réforme en fil rouge, en 2018 et 2019. A mon avis, le succès de notre fonctionnement tient aussi à la richesse des sujets traités qui permet à chacun de tester, de partager des outils, des expériences, des contacts (par exemple : neurosciences, le digital, outils pédagogiques innovants, la QVT abordée avec l'animation d’un temps de rire et de joie pour cultiver la joie tous ensemble). Je dis souvent que le Garf est un formidable « laboratoire » où je teste des outils ou des concepts avant de les proposer dans mon entreprise et inversement.

 

 

Témoignages :

 

Catherine : "Les journées GARF Bretagne résultent d'une collaboration active inter-membres, ce qui contribue à renforcer leurs liens.
Le fonctionnement du groupe breton est basé sur un management coopératif et ouvert. Un "groupe libéré"... et jovial, à croissance maîtrisée et susceptible d'apporter une réelle camaraderie professionnelle".

 

Rebecca : "chacun a la chance de co-contribuer, ce qui permet de se sentir impliqué. C'est l'affaire de tous ! La part est belle aux apports aux découvertes et aux temps d'échange. Ce groupe est très utile car il permet véritablement de repartir de chaque séance avec cadeau de partage et d'apprentissage".

 

Cécile : "Ce réseau Breton est composé d'un collectif de professionnels des métiers de la formation à taille humaine et diversifié.

Cette diversité nous apporte une excellente veille, du contenu et des échanges riches, constructifs et variés.

Ce fonctionnement permet d’engager le collectif, d'être actif individuellement et ainsi de répartir les missions de l'association." 

 

Sophie : "Un groupe de Garfistes Bretons à l'image de son Président : bienveillant, à l'écoute, curieux…

Ma participation à ce groupe, me permet d'échanger entre experts et de bénéficier de la connaissance de tous.

Nous participons tous et à tour de rôle, avec nos moyens et compétences, à l'élaboration et l'animation des journées à thèmes."

 

 

Remerciements : Je tiens à remercier les membres du bureau pour ce travail collaboratif et nos adhérents qui sont l'âme de notre groupe sans qui celui-ci n'existerait pas.

Les partenaires qui nous font confiance en nous apportant leur expertise et /ou un éclairage particulier

 

Notre président national, Sylvain Humeau et les présidents des groupes régionaux qui nous font confiance et nous apportent également beaucoup de bienveillance, de conseils, des moyens financiers et des partenariats innovants.

 

 

 

 

DÉCEMBRE 2019


Cathy Hervy,

Présidente du Groupe GARF Midi-Pyrénées

 

IMGQuel poste occupez-vous ?

 

Arrivée en 2001 en intérim j'ai occupé plusieurs postes RH à l’aéroport de Toulouse :

- Opératrice de saisie des bordereaux d'activités
- Assistante RH
- Gestionnaire GTA (implémentation et déploiement de la GTA et SIRH)
- Assistante formation
- Responsable formation
- Responsable du Pôle Formation & Compétences.  

 

A ce jour la société Aéroport Toulouse Blagnac compte 308 collaborateurs, 30 jeunes en alternance et nous accueillons en moyenne 60 stagiaires par an, pour un effectif de 4500 personnes travaillant sur notre plateforme

 

En tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

En tant que Responsable Formation et Compétences, j'ai de nombreuses missions en interne et externe et j'encadre aujourd’hui une petite équipe

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?

 



 

Quel est votre ancienneté au sein du GARF ? Quelle a été votre évolution pour devenir présidente ?

 

En 2006, 1ère Adhésion (groupe d'environ 6 à 10 personnes en Midi Pyrénées)

 

En 2010, j'ai participé à la rédaction d'une publication MIDACT / CARIF OREF /Garf MP 

  • Thème : RPS, Repères sur les rôles et enjeux de la formation et des acteurs de la formation professionnelle (focus sur des exemples régionaux)

En 2013, j'ai intégré le bureau pour aider la Présidente dans l'organisation des matinales.

 

Et en 2016, pas de chance, j'ai été cooptée par la Présidente Martine LE GUENNEC et les entreprises du Groupe pour prendre la Présidence. Témoignage et signe de reconnaissance, d'implication, je ne pensais pas réussir dans cette mission au regard de mon parcours ! 😊

 

Mais comme en formation, le droit à l'erreur existe, je me rends compte que notre groupe se porte bien et qu'il évolue chaque année. Nos adhérents sont impliqués, fidèles, sont bienveillants, à l'écoute et dans le partage. Après 3 ans de Présidence je suis toujours investie et consacre énormément de temps à faire vivre notre groupe d'environ 40 adhérents.

 

En 2017, j’ai proposé à Sylvain Humeau de prendre en charge la plateforme GARFASSO.

Depuis je travaille en sous-marin pour ajouter une pierre à l'édifice « en tant que chargé de mission » afin d'atteindre notre objectif commun de relancer le GARF sur l'ensemble du territoire.

Pour moi, faire vivre la plateforme permet de promouvoir l'image du GARF, de partager une même actualité, des informations sur la vie des groupes, accompagner les entreprises en recherche de nouveaux talents, réaliser de la veille …… Et dernier point, j'ai plaisir à participer à la rédaction de la newsletter avec Sabrina. 

 

 

 

Je dédie une palme d'or aux membres du Bureau pour leur investissement :

  • Anne BARRAILLE, Laure MALBAY, Valérie NOBLET et je n'oublie pas notre trésorier Gilles VAILLANT

Et à l'ensemble de nos adhérents toujours présents pour partager un bon moment convivial !

 

 

 

Que vous apporte le GARF ?

 

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?
 

Le bureau travaille en octobre sur l'élaboration du planning à venir.

Nous listons les thèmes non traités sur l’année précédentes et sollicitons dans un second temps les adhérents.

 

 

En 2020 nous souhaitons innover en intégrant un sous-groupe secteur public.

  • Notre objectif : dédier 2 rencontres au secteur public « à titre expérimental »

Nous avons donc transmis un questionnaire en ligne à nos adhérents et entreprises de la région pour recueillir leurs attentes et thèmes souhaités.

 

 

 

 

 

NOVEMBRE 2019


Béatrice Quertain,

Présidente du Groupe GARF Paris Horizon

 

IMGQuel poste occupez-vous ?

 

Depuis décembre 2018, j'occupe le poste de responsable formation au sein du Groupe Babilou, leader des crèches privées d'entreprises. Auparavant j'étais responsable formation au sein de l'entreprise KSB, leader dans l'industrie métallurgique (pompes, robinetterie, services), ainsi que responsable du Training Center, organisme de formation d’entreprise qui dispense de la formation professionnelle aux clients et partenaires et qui est certifié qualité ISQ-OPQF. Les missions peuvent apparaître similaires mais le secteur d'activité et le fonctionnement des entreprises sont bien différents.

 

En tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

En tant que responsable formation, j’ai une équipe de 3 personnes et la responsabilité de la stratégie formation de l'entreprise en adéquation avec les objectifs de la Direction et le budget alloué : déploiement de plan de développement des compétences des salariés de l'entreprise, relation et négociation avec le nouvel OPCO et le nouveau rattachement à la branche du service à la personne, développement de l’offre et étude de tout format pédagogique intéressant pour l'entreprise que ce soit en lien avec la digitalisation ou les opportunités à saisir de la réforme de la formation professionnelle.
Je suis également en charge de créer de nouveaux parcours de formation dans l'intérêt du développement des compétences des salariés. J'ai également la responsabilité d'une école d'auxiliaire de puériculture à Paris 15ème (Ecole Centrale de Puériculture Paul Strauss) rachetée par Babilou en 2017 et qui forme chaque année plus de 200 élèves au diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP).

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?
Ma formation initiale n'est pas directement liée à une fonction RH même si mon souhait était d'être professeur de français en Allemagne donc une certaine manière, j'y suis arrivée par opportunité professionnelle. En formation initiale j’ai fait des études de commerce international et parle anglais et allemand. Mes premiers pas dans le domaine de formation professionnelle ont été de concevoir et organiser les séminaires d'intégration des nouveaux embauchés pour une société de commissaires aux comptes.
Ensuite j'ai été débauchée par mon ancien employeur chez qui je suis restée pendant 18 ans pour lequel j'ai pu recréer le service formation et l’organisme de formation d'entreprise qui propose des formations cœur de métier à ses clients et partenaires et à ce titre participé à être une vitrine commerciale et rentable de l'entreprise.
Je n’ai plus quitté ce secteur de la formation qui me passionne car il touche avant tout à l’humain, que tout le monde passe par le service formation et que le métier est dans une telle évolution qu’il faut sans arrêt innover, être en veille et créer de nouveaux projets.


 

Quel est votre ancienneté au sein du GARF ? Quelle a été votre évolution pour devenir présidente ?

Je suis membre du GARF depuis 5 ans, cette association m’est tout de suite apparue comme une opportunité en termes de rencontres et d'échanges et de meilleure connaissance du métier. Elle m’a aussi permis de me sentir moins seule comme c’est souvent le cas au sein des entreprises. Il m'a été proposé de rejoindre le groupe Paris Horizon à l'époque présidé par Claude Emery et j’ai tout de suite beaucoup apprécié l’état d’esprit, la convivialité et le super réseau que cela m'a permis de constituer. L’année dernière, Claude a souhaité arrêter sa mission de Président du groupe et m'a demandé de lui succéder car il disait que je m'investissais beaucoup lors des réunions, ce qui est vrai car quand on fait quelque chose, il faut le faire bien. J'étais très honorée de cette proposition et de la confiance qui m’était témoignée et c'est vrai que cela m'a tout de suite tenté de prendre la présidence du groupe Paris Horizon et de pouvoir apporter ma façon de faire à l'équipe. L’accueil du groupe a été merveilleuse et je suis vraiment heureuse d’avoir accepté et d’avoir réorganisé certaines choses, bien entendu en concertation avec l’ensemble du groupe, y compris Claude bien sûr qui est resté membre et avec l’aide de Sophie Laisne, responsable formation MGEN, qui a accepté d’être la vice-présidente du groupe.

 

 

 

Que vous apporte le GARF ?

Le GARF c'est d'abord pour moi de très belles rencontres, un super réseau de personnes passionnées par leur métier et qui rendent toutes nos réunions riches en échanges et en informations. Le GARF m’a permis de monter en compétences sur mon métier bien plus vite, de prendre du recul et de la hauteur, ce que l'on n'a pas le temps de faire lorsque l'on est en permanence « tête dans le guidon ». C'est une bouffée d'oxygène et c'est toujours un grand plaisir de retrouver le groupe et de créer du lien entre nous. C'est aussi l'opportunité de faire intervenir des experts et d’ouvrir son champ des possibles et la vision de ce métier.
J’ai aussi à cœur de contribuer autant que possible aux activités du GARF et de faire adhérer à cette belle association de nouveaux membres qui viendront enrichir encore nos échanges.

 

 

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?
Après consultation du groupe, nous avons conservé le rythme d'un jeudi matin tous les mois sauf juillet et août. Je n'ai pas souhaité changer l'organisation précédente qui nous convenait très bien, j’ai juste souhaité, avec accord du groupe, garder avant l'intervention extérieure, un temps d’échanges et d’informations générales entre nous, pour le groupe, afin de parler de notre actualité, de la réforme de la formation (notre fil rouge) et de créer du lien entre les adhérents.
Les thématiques sont définies ensemble lors de la réunion de décembre qui nous permet de faire un point sur l’année, de réfléchir à des axes d’amélioration et de choisir les sujets que nous aborderons. Je viens bien entendu avec des idées à soumettre, ce que chacun est d’ailleurs invité à faire, puis nous choisissons ensemble nos thématiques prioritaires à fixer dans le calendrier et sur la base du volontariat, chacun peut trouver l’expert qui interviendra.
Pour la petite histoire, nous privilégions les moments conviviaux et un repas annuel fixé sur juin pour pouvoir déjeuner ensemble en terrasse.

 

Combien de rencontres sont planifiées par an et donner quelques exemples ?
Nous avons dix rencontres par an, donc dix occasions de nous revoir, d’échanger et d’enrichir nos pratiques. D’ailleurs j’en profite pour remercier mon groupe de sa grande implication et son engagement sans faille malgré des emplois du temps que l’on sait tous très chargés. On a la chance d’être accueillis chez les adhérents et changeons donc de lieu à chaque fois, ce qui donne au Garfiste accueillant l’occasion de présenter davantage son entreprise et ses projets. Ce sont aussi dix belles occasions de rencontrer des experts sur les sujets d’actualité qui nous intéressent. Pour citer quelques exemples, l’AFEST bien sûr qui est une belle opportunité de la réforme, la communication via les réseaux sociaux pour améliorer son marketing de la formation, les neurosciences et la neuropédagogie où nous avons eu l’occasion de faire intervenir une chercheuse, un « Learning expedition » Management, la mise en place d’une politique CPF dans l’entreprise… que des sujets passionnants qui nous enrichissent et nous nourrissent.

 

 

 

OCTOBRE 2019


Virginie Galent, Responsable Développement RH, Groupe Signaux Girod

Présidente du Groupe GARF LYON CHALLENGE

 

IMGEn tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

 

Groupe Signaux Girod : périmètre national – multi sites 700 collaborateurs, convention Métallurgie et TP.

  • Pilotage Politique Formation, de l'évaluation des besoins à la consolidation des budgets et à la présentation aux IRP (9 plans de développement des compétences)
  • Reporting de l'activité et optimisation des financements (Constructys-OPCAIM)
  • Ingénieries : création modules métiers & parcours d’intégration, gestion de l'organisme de formation interne    
  • Gestion Politique Alternance : partenariats Écoles, TA, recrutement, gestion des contrats…
  • Conseil aux collaborateurs projets individuels (CPF, CBC, projet de reconversion...) 
  • Animation & suivi Campagne entretiens annuels et professionnels
  • Préparation et animation des people review
  • Suivi qualitatif : normes ISO 9001, rapport RSE, BDU.

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?

Après un Master II Professionnel Ressources Humaines à l'IGS, j’ai effectué un stage de fin d'étude de 6 mois au sein du Groupe Adecco en tant que Chargée de missions RH qui portait principalement sur :

  • Déploiement GPEC : cartographie des emplois, fiches emplois & référentiel des emplois 
  • Communication RH : rédaction livret d’accueil et création d’un espace intranet
  • Participation au déploiement du plan de formation
  • Participation au process de recrutement : tri de CV, présélection, entretiens…

A l'issue de mon stage, j'ai eu l'opportunité d'être embauché, toujours au sein du Groupe Adecco, en tant que Chargée de mission RH avec une thématique principale la formation professionnelle.

Ce qui m’a permis un an plus tard de prétendre au poste de RF avec un périmètre élargi de 1200 personnes.

 

 

Quelle a été votre évolution pour devenir Présidente ?

J'ai actuellement 7 ans d'ancienneté au sein du Garf et je suis Présidente depuis presque 4 ans après avoir remplacé Sylvain Martinet avec qui j'avais notamment collaboré sur un projet de DIF partagé à l’époque.


Que vous apporte le Garf ?

Les éléments principaux que le GARF m'apporte sont :

  • Un réseau de professionnels du milieu de la formation
  • Une veille juridique
  • Des échanges de pratiques entre pairs
  • De sortir de mon quotidien


Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?

En début d'année, nous faisons une réunion de brainstorming où chaque adhérent fait part d'un thème d’actualité, d'un projet d’entreprise et d'un thème d'intérêt personnel. Puis chaque adhérent vote pour 5 thèmes qu'il l'intéresse et la majorité l'emporte.

 

 

Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l’année ?

Nous proposons 10 rencontres à l'année, chaque deuxième vendredi de chaque mois et un déjeuner estivale en juillet. Puis nous participons à des conférences et réunions d’information juridiques dès que l'occasion se présente.

 

 

SEPTEMBRE 2019


Claire Faure,

Président du Groupe GARF Provence

 

IMGQuel poste occupez vous ?

Senior Manager, Learning & Leadership Development Europe chez Coca Cola European Partners, plus de 24 000 salariés répartis sur 9 pays d’Europe Occidentale. 

Je travaille de chez moi près d’Aix en Provence quand je ne suis pas en déplacement.

 

 

 

En tant que RF, quel est votre périmètre occupé en entreprise et quelles sont vos missions actuelles ?

Dans l'équipe « Talent » centrale, je suis en charge du développement des compétences individuelles.

Je conçois les solutions de développement qui sont ensuite déployées localement.

français ou du micro Learning, accessibles sur notre plateforme d’apprentissage.

Le métier a évolué, porté par l'évolution technologique. Le digital est incontournable et j'ai dû développer des compétences nouvelles pour rester dans la course.

J'ai la chance d’évoluer dans un environnement international avec des cultures assez différentes. Cette diversité est selon moi un trésor, car elle incite à se questionner en permanence sur soi-même, sa communication, ses pratiques.

A ce propos, le terme anglais « Learning and Development » me semble plus approprié que le mot Formation que je trouve connoté : formation proche de formatage ? Aider à Apprendre et à développer, c'est plutôt cela ma mission.

 

 

Comment êtes-vous devenu RF ? Quel est votre parcours professionnel ?

Après une École de Commerce, j'ai démarré ma carrière dans l'encadrement d'équipes de vente et de techniciens. J'ai appris de ces expériences le sens du service client et adoré le travail d’équipe. Une vraie aventure professionnelle et humaine.

Vers 40 ans, je me suis orientée vers la Formation (dans la même entreprise), après un bilan de compétences (merci le DIF) et un Congé Individuel de Formation (merci le Fongecif) pour un Master 2 Responsable de Formation. J'avais besoin d'assoir mes connaissances théoriques sur l'apprentissage des adultes. J'ai énormément appris.   L'Université était déjà partenaire du Garf. J'ai assisté à une des réunions où les étudiants étaient invités. Je n'ai plus quitté le groupe depuis 2009…

 

 

Quelle a été votre évolution pour devenir Présidente ?

J’ai tout de suite adhéré à l’approche de co développement. J'ai souhaité m'impliquer dans l’animation bénévole du groupe comme membre du bureau puis, quand l'ancien président m'a proposé de lui succéder, j'ai accepté, malgré mon agenda chargé et mes fréquents déplacements.

 


Que vous apporte le Garf ?

C’est ma bulle d'oxygène ! Le Garf, c'est un réseau de professionnels engagés, qui, comme moi, sont passionnés par leurs métiers. Nous nous développons, ensemble. Nous mettons en pratique ce que nous prônons dans nos organisations, dans une ambiance conviviale où règne la bienveillance.

Aujourd'hui, tout va très vite, alors pour être à la page, rien de mieux que d'échanger avec des pairs.

Sur les réseaux sociaux, sur Internet, on peut trouver énormément d’information. Mais rien ne vaut le partage, et ça c'est une valeur du Garf.

 


Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes ?

Chaque année, nous décidons en commun des thèmes de l'année suivante. Les adhérents se positionnent pour préparer en mode projet la rencontre qui dure une journée, avec de la théorie et bien sûr de la pratique. Le bureau local coordonne et organise les évènements.

Et puis, il y a les évènements avec nos partenaires comme Aix Marseille Université, Kedge Business School , le CNAM ou le Forum des Réseaux de l'Entreprise, ou encore les Dirigeants Commerciaux de France.

La musique comme détour pédagogique, l'AFEST, les Soft Skills, une immersion chez les pompiers, le Design Thinking, le Personal Branding , la Block Chain, l’innovation pédagogique, la loi Avenir Professionnel,  les Nouvelles formes de Leadership sont les thèmes de 2019.

 

Je suis très fière de ce qu'est le groupe Provence aujourd’hui et je nous souhaite de continuer encore longtemps.

Je souhaite que partout en France, chaque « Garfiste » soit acteur du développement de notre belle association.

 

 

JUIN 2019


Olivier Nicolas,

Responsable Formation, MANITOU Group

Président du Groupe GARF Atlantique

 

IMGQuel a été votre parcours ?

J'ai intégré le service de RH du Groupe Manitou il y a 22 ans en tant que Gestionnaire Paie. Après 7 années, j'ai souhaité changer de métier et ai pu profiter d'une mobilité interne pour le poste de Chargé de Formation. N'ayant pas de réelle connaissance dans ce domaine, j’ai appris sur le « terrain » et en me formant ! Cela a été un vrai challenge et par conséquent j’ai rapidement pris goût à la FPC. Fin 2015, fort de mon expertise et de ma persévérance, je suis devenu Responsable Formation.

Je manage aujourd'hui une équipe de 4 personnes. Mon service gère le Plan de Développement des Compétences de nos 2300 collaborateurs français ainsi que notre plateforme digitale (e-learning) sur un périmètre international.

 

 

Pourquoi avez-vous adhéré au GARF ?

Je suis arrivé en remplacement de mon ancien DRH début 2009. Cette première participation a été une révélation pour moi et je n'ai plus laissé ma place ! Je suis donc très rapidement devenu adhérent au nom de Manitou. Laurence Pinson, Présidente du Groupe Atalntique cette année-là et l'ensemble des Garfistes m’ont très vite intégré. Au vu de la richesse des échanges, ce Groupe a été comme une évidence dans mon parcours professionnel.

Fin 2016, le Groupe s’est retrouvé sans présidence et il était pour moi inimaginable que le GARF Atlantique s'éteigne ainsi. Alors, après un vote, je suis devenu le Président de ce Groupe avec l'idée de faire perdurer cette belle association qui nous apporte à tous énormément.

Depuis 3 ans, avec les membres actifs du Bureau, Valérie Suarez (IMA Technologies) et Aurélie Lacroix (SODEBO), nous avons fait le choix de ne pas conserver les représentants d’OF. Cela a permis de renforcer nos liens entre Garfistes et d'avoir un Groupe en phase avec ses attentes.

 

 

Que vous apporte le Garf ?

Le GARF a tout d'abord été un élément essentiel dans mon évolution professionnelle. Au travers des ateliers, des réunions, du partage de pratiques, il m'a apporté une vraie expertise et une réelle ouverture d'esprit sur le monde de la FPC. Fort de ces acquis, cela m'a mis en confiance et a été un des facteurs qui m'a permis d’évoluer vers la fonction de RF.

Aujourd’hui, grâce à un réseau de plus de 35 adhérents, le GARF Atlantique continue à m’enrichir autant professionnellement que personnellement. C'est un moment privilégié que je suis ravi de partager avec les Garfistes car je sais que chaque matinale nous fera grandir un peu plus !

 

J’essaye autant que possible d’assister à toutes les assemblées du GARF National et d’être un relais auprès de mon Groupe en région. Après une période difficile pour le GARF, il est plus qu’important de garder le lien, de donner du sens à notre réseau et de soutenir notre Président Sylvain Humeau ainsi que tous les bénévoles oeuvrant pour notre association.

 

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes du groupe Atlantique ?

Nos thématiques sont généralement choisies en décembre pour l'année à venir. Chacun peut exprimer ses souhaits. Un simple vote à main levée permet de valider les thèmes. Les dates sont ensuite proposées afin que le planning puisse correspondre à une majorité de Garfistes.

 


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l'année ?

Nous avons l'habitude de nous réunir 5 fois par an, 4 matinées (vendredi) et 1 journée avant les congés d'été. Nos ateliers sont basés sur l'échange de pratiques, de témoignages professionnels, de partage d'expériences ... l'idée est vraiment qu'il y ait une bonne interactivité entre pairs. Selon les thématiques nous accueillons des intervenants ou co-animons. Nos réunions se déroulent dans nos entreprises respectives, cela est parfois l'occasion de visiter des sites industriels, de découvrir de nouveaux espaces de travail…

Notre journée annuelle est généralement consacrée à l’ouverture de nos chakras ! C’est l'occasion pour nous de découvrir de nouveaux modes d’apprentissages, des pédagogies innovantes, de nouveaux lieux ou bien des thématiques très ludiques.

Nous nous adaptons aussi à l'actualité de chacun. Ce fut le cas en Mai dernier où nous avons organisé une 6ème réunion autour du Bilan d’Étape à 6 mois. Ce fut une nouvelle occasion de nous retrouver.

Pour faire vivre et organiser nos matinales, nous nous réunissons plusieurs fois dans l’année avec le bureau pour des réunions préparatoires. Ce sont également des moments clés pour la dynamique de notre Groupe.

 

 

MAI 2019


Sylvain THOMAS,

Responsable formation groupe, Sanef groupe

Président du Groupe GARF Champagne Ardenne

 

 

imgQuel a été votre parcours ?

Je suis devenu responsable formation et communication interne en 1998 suite au départ en retraite du responsable formation et sécurité.

Ce poste fait suite à une mobilité géographique, après 5 ans consacré à l'assistanat dans la gestion du personnel.

Mon périmètre ne concernait au départ que la région Est correspondant à mon établissement de rattachement.

Aujourd'hui je coordonne l'action formation pour notre groupe riche de 2.700 collaborateurs.

 

 

Pourquoi avez-vous adhérez au GARF ?

Mon adhésion au GARF est toute récente, elle remonte à l’année dernière tout comme l'ensemble de mon groupe.

Celui-ci fonctionnait déjà sous l'égide du GIP ARIFOR, financé par l'État et la Région Champagne Ardenne, et affilié au réseau des CARIF.

J'en étais l'animateur, sans formalisme, fonction que je continue à exercer sous la bienveillance de mon groupe.

Du reste, celui-ci me connaît plus sous mon propre surnom de « camarade président » (emprunté au cinéma…) et qui sied mieux à la réalité de mon action !!

 

Que vous apporte le Garf ?

Le GARF est d'abord la structure sur laquelle nous pouvons continuer du sens à notre groupe suite au démantèlement de l'ARIFOR.

Nous pouvions également nous rapprocher et élargir notre vision de la formation par la force de son réseau et ne plus fonctionner en vase clos.

Notre prochaine étape va être de nouer des liens plus étroits avec nos homologues des autres régions pour enrichir et diversifier nos approches.

Se tenir informé est également important surtout en cette période ‘chahutée’. Aussi, l'apport d’actus du GARF est primordiale.

Enfin, le fait d’appartenir à un réseau de professionnels qui partagent une même vision est aussi garant de la qualité et de la pertinence des informations échangées.

 

Comment sont définis le planning et l'arbitrage des thèmes du groupe Champagne Ardenne ?

4 rencontres sont planifiées, en général sur février, avril, juin et septembre.

Nous fonctionnons en mode journée, ce qui nous permet de moduler parfois la journée en sous-thèmes.

Une 5è sous format réduit peut être décidé pour la mi-décembre.


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l'année ?

Le planning est défini d'un commun accord entre nous en fin d'année.

Nous établissons l'inventaire des thèmes souhaités en définissant bien les attentes de chacun, pour ne pas oublier le moment venu ce qui était recherché.

La priorité est établie de manière naturelle au bénéfice des voix reçues. D'ailleurs, et souvent elles se recoupent.

En cours d'année, nous pouvons encore ajuster et intervertir les thèmes en fonction des événements.

 

 

AVRIL 2019


Sylvain Humeau,

Président du GARF

 

S.HUMEAUQuel a été votre parcours ?

De formation ingénieur en environnement industriel, je me suis rapidement orienté vers la formation professionnelle en débutant en tant que formateur, sur un BEP industrie chimique et traitement des eaux (contexte d’insertion sociale de jeunes). Au bout de 3 ans, j'ai rejoint le Campus National de Veolia. Pendant les 10 années passées chez Veolia, j'ai assuré différentes fonctions : formateur métier, chargé de formation (ingénierie de formations initiales et continues) et responsable formation Veolia Propreté.

En 2007 J'ai quitté Veolia pour rejoindre SUEZ, en tant que Directeur formation de la filiale spécialisée dans le traitement des déchets (anciennement  SITA). J'y suis resté 4,5 ans, avant de rejoindre le siège de GDF-SUEZ (devenu depuis ENGIE), à la tête du centre d'expertise SynerFORM (organisme de formation spécialisé dans l'achat de formation mutualisé et dans le conseil en ingénierie et veille réglementaire). Après plus de 7 ans à la direction de ce service, j'ai décidé de me lancer dans l'entreprenariat, en créant AKENE Consulting (depuis mai 2018). J'ai également crée avec un associé, T4All, une société spécialisée dans les outils de gestion de la formation.

 

 

Pourquoi avez-vous adhérez au GARF ?

Je suis adhérent au GARF depuis 10 ans, au sein du groupe Paris Challenge.

Entre 2014 et 2017, j'ai rejoint le bureau national en tant que secrétaire général. Depuis 2017, je suis le président de cette belle association.

C'est un extraordinaire moyen d’échanger nos pratiques, de constituer un réseau de pairs et de faire de belles rencontres. Bref, c'est un laboratoire ou on apprend constamment , avec beaucoup de plaisir.

 

 

Comment sont définis le planning et l’arbitrage des thèmes du groupe Paris Challenge ?

Dernière réunion en fin d’année (décembre) : bilan de l’année et programmation des réunions de l’année à venir.

Le choix est collaboratif. On fait un brainstorming et chacun peut proposer 1 ou plusieurs idées de réunions. On fait des regroupements si besoin et ensuite on vote les thématiques. Pour finir, on se réparti l’organisation des réunions entre les membres (lieu d’accueil, intervenants à contacter …).


Combien de rencontres sont planifiées en moyenne dans l’année ?

10 réunions pour les groupes parisiens et généralement 5-6 pour ceux en région.

 

 
Dernière modification : 13/01/2020